Passer au contenu principal

Direction scientifique

Oury Monchi, Ph. D., directeur scientifique du Centre de recherche de l’institut universitaire de Montréal (CRIUGM)

Ouri Monchi a fondé le Réseau Parkinson Québec du FRQS en 2013, puis le Réseau Parkinson Canadien Ouvert dont il assume la direction depuis 2018. Il quitte ainsi ses fonctions à l’Université de Calgary pour se joindre à l’Université de Montréal en tant que professeur titulaire au Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de la Faculté de médecine et pour relever le défi de la direction scientifique du CRIUGM.

Détenteur d’un doctorat en neuroscience computationnelle du King’s College London, il cumule plusieurs expériences académiques, notamment comme professeur titulaire au département de neurosciences cliniques (DCNS) et radiologie de l’Université de Calgary et chercheur régulier au Hotchkiss Brain Institute (HBI). 

Titulaire de la Chaire de recherche Tourmaline sur la maladie de Parkinson, il détient également la Chaire de recherche du Canada (niveau 1) sur les déficits non moteurs de la maladie de Parkinson.

Directeurs scientifiques associés

Pierre Rainville, Ph. D., directeur associé aux affaires scientifiques, professeur titulaire au Département de stomatologie à la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal

M. Rainville est titulaire d’un doctorat en neuropsychologie expérimentale et d’une formation postdoctorale en neuroscience cognitive.

Sa programmation de recherche s’intéresse :

  • Aux bases cérébrales de la perception et de la modulation de la douleur aiguë et chronique chez l’humain.
  • Aux mécanismes neurophysiologiques impliqués dans la modulation de la douleur par différents facteurs psychologiques et psychosociaux tels que l’attention, la motivation, les émotions, la mémoire, la communication et l’empathie.
  • Aux mécanismes par lesquels la douleur peut être soulagée par différentes interventions non-pharmacologiques (hypnose, placebo, musicothérapie, etc.).

M. Rainville dirige également le Laboratoire de recherche en neuro-psycho-psychologie de la douleur.

Thanh Dang-Vu, M.D., Ph. D., directeur associé à la recherche clinique, professeur associé à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et professeur agrégé à l’Université Concordia

Dr Thanh Dang-Vu a obtenu son doctorat en médecine (M.D.) en 2004 à l’Université de Liège, en Belgique. Il a ensuite effectué une spécialisation en neurologie et un doctorat en sciences biomédicales (Ph. D.) à la même université.

Le Dr Dang-Vu s’intéresse à la neuroimagerie et au sommeil, afin d’étudier :

  • Les corrélats neuraux de l’activité cérébrale spontanée et de la conscience.
  • Le rôle du sommeil dans la plasticité cérébrale.
  • La physiopathologie des troubles du sommeil.
  • Les biomarqueurs d’évolution des maladies neurologiques.

En plus d’être titulaire de la Chaire de Recherche en Sommeil, Neuroimagerie et Santé Cognitive à l’Université Concordia, Dr Dang-Vu est lauréat de plusieurs prix scientifiques, notamment de la Société Canadienne du Sommeil, la Sleep Research Society, la European Sleep Research Society, la Belgian Association for Sleep Research and Sleep Medicine, et de la Belgian Neurological Society. Dr Dang-Vu fait également partie du comité éditorial de plusieurs revues scientifiques, dont SLEEP, Scientific Reports et Frontiers in Neurology.

Pierre Bellec, Ph. D., directeur scientifique de l’Unité de neuroimagerie fonctionnelle (UNF), professeur agrégé au Département de psychologie de l’Université de Montréal

Pierre Bellec détient une maîtrise en mathématiques, vision et apprentissage ainsi qu’un doctorat en imagerie médicale (physique). De 2006 à 2010, il a été boursier postdoctoral au Centre d’imagerie cérébrale McConnell de l’Institut neurologique de Montréal (McConnell Brain Imaging Centre – BIC).

Ses intérêts de recherches s’articulent autour de :

  • La connectivité fonctionnelle au sein de réseaux cérébraux distribués, à l’échelle des systèmes, en utilisant une approche basée sur des données à la fois réelles et simulées en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

M. Bellec codirige également l’équipe biomarqueurs du Consortium canadien sur la Neurodégénérescence dans le vieillissement.